Cet article a été lu 2298 fois

Piqûres de vives, méduses et oursins

Les vives

Ce sont de petits poissons qui fréquentent notre littoral, de couleur claire, jaune, tachetés ou rayés  brun et qui ne dépassent pas 20 cm de long. Ils vivent enfouis dans le sable et ne laissent dépasser que leurs épines dorsales et le sommet de leur tête. Ces épines sont venimeuses et leurs piqures très douloureuses. Quand les vives se sentent menacées, elles dressent leurs aiguillons et injectent du venin au malheureux baigneur dont le pied se sera posé dessus par hasard.

Conseils

  • Renseignez-vous au poste de secours pour connaître les dangers locaux
  • Baignez-vous avec des sandales en plastique.

Les symptômes

La piqure n’est pas mortelle mais peut déclencher une syncope ce qui est grave car cela se passe dans l’eau (risque de noyade).
La douleur est immédiate et intense.
Elle déclenche un oedème local dur, accompagné souvent de fourmillements, parfois de nausées, sueurs, vomissements…

Le traitement

Il est simple car le venin est détruit par la chaleur, en une dizaine de minutes.
Bien que la douleur soit intense, ne paniquez pas. Sortez de l’eau.
Au poste de secours, les Nageurs Sauveteurs feront trempés votre pied dans de l’eau chaude pour neutraliser le venin. Sinon enfouissez votre pied dans le sable s’il est très chaud ou  laissez votre pied sous l’air chaud d’un sèche-cheveux…
Nettoyez et désinfectez la plaie avec un produit antiseptique.

Si les symptômes persistent plus de deux heures ou si la plaie s’infecte, consultez un médecin.

Les oursins

Avant de les retrouver sur votre table, il arrive que vous les rencontriez sous la plante de vos pieds. Les oursins se trouvent sur les fonds sableux ou accrochés aux rochers. Leur nom vient du grec et signifie hérisson. Leurs piquants sont courts et non venimeux mais ils pénètrent dans la peau ou ils se cassent et restent fichés dans la plaie. Les douleurs qui en découlent sont vives.

Le traitement

Les piquants ont tendance à se fractionner dans la plaie et sont donc difficiles à ôter. Utiliser un ruban adhésif épais. Veillez à tout enlever sous peine de déclencher une infection dans les jours suivants. S’il reste des débris, faites appel à un médecin.
Désinfectez la plaie à l’eau de javel diluée

Les méduses

Les méduses nagent en surface de la mer, poussées par le vent et les marées. Ce sont les cellules urticantes des tentacules qui piquent. Toutes les méduses sont urticantes  à des degrés divers, même échouées sur la plage.

Les symptômes

Le contact avec leurs tentacules donne en général

  • Une  sensation de brûlure qui s’étend peu à peu autour de la zone touchée.
  • Des rougeurs
  • De l’urticaire

Le traitement

Rincez la partie atteinte avec de l’eau de mer. Jamais à l’eau douce.
Nettoyer la plaie sans frotter (cela favoriserait l’éclatement des cellules urticantes collées sur la peau.
Retirez les tentacules visibles avec une pince ou une main gantée. Mettez du sable sur la partie lésée et laissez sécher, pour piéger les cellules urticantes invisibles. Grattez doucement ce sable pour les enlever.
Appliquez un antiseptique
Si la douleur persiste ou des malaises apparaissent consultez un médecin.

Ce qu’il ne faut pas faire

  • N’incisez pas la plaie
  • Ne sucez pas le venin
  • Ne posez pas de garrot sur le membre atteint
  • Ne mettez pas de vinaigre sur la plaie

Renseignez sur les dangers locaux auprès du poste de secours

A lire aussi

Partagez si vous aimez
  • 79
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    79
    Shares