Cet article a été lu 27 fois

La pratique du Kitesurf

Comme tout sport, un apprentissage et une attitude responsable sont les conditions indispensables. Pratiqué sans précaution, il peut être un sport dangereux pour celui qui le pratique comme pour l’entourage. Il est hautement recommandé de débuter dans une école de Kitesurf. Renseignez vous auprès de la FFV ( Fédération Française de Voile)

Choisissez votre matériel

En fonction de vos compétences (sachez évaluer vos possibilités, ne vous surestimez pas), testez, vérifiez et entretenez votre système de sécurité régulièrement. Il est fondamental d’avoir testé préalablement vos systèmes de sécurité.

Pratiquez accompagné

Pratiquez en présence d’une personne capable de prévenir les secours en cas d’accident et de vous assister au décollage et à l’atterrissage de votre kite. Naviguer à plusieurs permet de vous entraider, de créer une dynamique et de vous assister en cas de problème. Convenez d’un signe de communication pour le lâcher de l’aile et l’atterrissage.
Pour poser l’aile, le signe conventionnel est de mettre la main à plat au-dessus de la tête et de toucher le haut de la tête à plusieurs reprises. Pour lâcher l’aile, attendez le signe du pouce vers le haut du kiter.

Respectez l’air de montage, de décollage, d’attérissage

Choisissez une aire de décollage et d’atterrissage dégagée d’obstacles ou de plagistes et adaptée aux conditions météorologiques et à la longueur de vos lignes.
Testez le bon fonctionnement du système de sécurité des ailes à terre avant le départ.
Tenez compte de la présence des autres pratiquants sur l’aire de décollage.
Sécurisez toutes les ailes posées au sol pour éviter tout redécollage et enroulez vos lignes sur la plage.

Respectez les utilisateurs de la plage et la zone de navigation

Dans la bande des 300 m, ne dépassez pas les 5 nœuds (environ 9 km/h). (ça c’est plutôt difficile à respecter et vraiment pas applicable) Vous pouvez pratiquer jusqu’à 1 mille ( 2 milles du rivage avec un équipement spécifique à posséder).
Ne pratiquez pas dans les zones réservées à une autre activité nautique.
Renseignez-vous sur les règles locales spécifiques.
Respectez les règles de navigation.
Ne pratiquez ni par vent de terre, ni en cas d’orage, surveillez la météo ou renseignez vous auprès des personnes compétentes.
Choisissez votre aile en fonction de la force du vent et de son évolution et de votre gabarit.
Le port d’un casque, d’un gilet de flottabilité et d’une combinaison isothermique est vivement conseillé.

Votre sécurité et celle des tiers ne sont pas fondées uniquement sur le bon fonctionnement du système de sécurité de votre kite. La sécurité est le résultat d’un apprentissage convenable, d’une juste évaluation des conditions de navigation et de leur évolution au regard de vos compétences.

A lire aussi

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •