Cet article a été lu 1619 fois

Portrait de Sauveteur en Mer – III – Pierre Paoli

Un engagement remarquable

Plaisancier aguerri, ayant passé plusieurs fois le Cap Horn à la voile, Pierre Paoli rejoint les rangs des bénévoles de la SNSM à la station de Bandol en 1996. 

Il gravit toutes les fonctions d’abord comme équipier, puis patron suppléant et enfin en 2003 il est nommé Patron titulaire des équipages de la vedette SNS 265 « Saint Elme » succédant à Jean Luc Cercio promu quant à lui Président de la station de Bandol

En 2016, après 2 mandats, c’est David Amico qui lui succède comme Patron titulaire mais Pierre demeure toujours patron suppléant au sein des équipages

Depuis son entrée à la station, Pierre Paoli a effectué plus de 500 sorties en opérations de sauvetages ayant permis d’assister 700 personnes et de remorquer 300 navires à bon port

Titulaire de plusieurs médailles de courage et dévouement, il a été en outre décoré de la croix de chevalier du mérite maritime

Pierre Paoli

Pierre, comment as-tu été amené à rejoindre les sauveteurs en mer ?
Lors de mes navigations, j’ai compris l’importance de la rapidité des secours en mer. Il était donc normal et légitime d’adhérer à cette association de Sauveteurs en Mer lors de mon arrivée sur la ville de Bandol. Une rencontre amicale avec Anne-Marie Ferret à l’époque secrétaire de la SNSM m’a incité à y rentrer. Ces quelques lignes pour lui rendre hommage, et qu’elle reste gravée dans ma mémoire, comme d’ailleurs tous les disparus de cette grande famille, à savoir Boots, Chouaniere, Maugez et tant d’autres…

 
Parmi tous les sauvetages que tu as réalisés, un t’a-t-il marqué particulièrement ?
Le fait d’ôter l’angoisse à une famille en situation de simple panne moteur est aussi inoubliable que celle d’un homme victime d’une fracture ouverte , ou celle d’une personne enchaînée à son bateau ayant décidé de mettre fin à ses jours, ou celle qui m’a marqué profondément en tant que père , d’un enfant s’étant jeté d’une falaise.
 
A 65 ans, envisages-tu de raccrocher ou bien la passion est-elle toujours intacte ?
 L’expérience des anciens et je pense parler au nom de tous, en espérant  ne pas me tromper, fait que l’envie nous reste intacte, malgré l’âge. ” Plus personne n’est jeune après 40 ans, mais on peut être irresistible à tout âge”,  irresistible à la mer …Le contact et le partage avec la nouvelle vague qui frappe à notre porte me font garder une certaine dynamique et jeunesse qui me laisse encore engagé dans cette “vocation”, dans naturellement la mesure de mes disponibilités qui me font d’ailleurs en ce moment manquer d’assiduité et je le regrette.
 

Deux Sauvetages remarquables parmi tant d’autres 

Le 27 mai 2002 de 4h50 à 13h00 le patron Paoli à la barre de la vedette SNS 265 déséchoue, assiste l’équipage et remorque un catamaran de 15 mètres qui s’était échoué dans les hauts fonds au sud de l’île des Embiez. 

Face à l’ampleur de la voie d’eau et devant la force du vent de nord-ouest (8)  avec des creux de + de 2,50 mètres, le patron prend l’initiative de ne pas rentrer à Bandol situé à 3,5 NM, (mer et vent de face trop dangereux pour le remorquage du catamaran dont un flotteur est complètement immergé), mais de remorquer ce dernier jusqu’au port de Saint Mandrier (distant de 15 NM).

Grâce à cette initiative, le catamaran a pu être sauvé et l’équipage ramené à bon port.

Le 29 septembre 2009  de 20h30 à 23h40  le patron Paoli à la barre de la vedette SNS 265 sauve un homme de 70 ans d’une mort certaine. En effet, un témoin signale qu’un voilier vient de s’échouer sur la côte nord de l’ile des Embiez avec à son bord une personne allongée sur le pont. A l’arrivée de la vedette de sauvetage, l’équipage découvre un homme allongé avec fractures ouvertes tibia-péroné ayant perdu beaucoup de sang. Non seulement par les soins et les actions de secourisme prodigués, l’homme sera sauvé, mais après son transfert à l’hôpital, le patron Paoli retournera sur les lieux de l’accident procéder au déséchouement du voilier et le remorquera à Bandol pour être mis en sécurité.

A lire aussi

Partagez si vous aimez
  • 128
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    128
    Partages