LA SNS 164 “SAINT ELME II” de A à Z – PART III

Ce troisième et dernier volet est dédié aux équipements des ponts avant et arrière.

Equipements de mouillage et d’amarrage

A l’avant se trouvent une ligne de mouillage sur davier coulissant, actionnée par un guideau électrique de 1700W, et une ancre de secours fixée sur le tribord de la vedette .
8 taquets d’une résistance à l’arrachement de 2 tonnes chacun et 8 chaumards,  répartis sur l’ensemble des ponts, viennent compléter le dispositif d’amarrage.
Les 2 taquets avant servent également à remorquer en marche arrière les navires en difficulté dans des zones enclavées.

Equipements de sécurité

Une survie d’une capacité de 20 places est positionnée sur l’avant de la timonerie. Elle peut être mise en oeuvre par les 2 ouvertures latérales situées sur le balcon avant.

Une potence permettant le levage d’une “barquette” dans les cas de recueil de naufragé *  se trouve sur l’arrière bâbord de la timonerie.

De part et d’autre de l’entrée de la timonerie se trouvent 2 grilles de ventilation de la cale machine, munies d’un système de fermeture  à guillotine, qui s’actionne automatiquement en cas de retournement de la vedette.

* Si une personne est en hypothermie, il est nécessaire de prendre beaucoup de précautions,  le moindre choc pouvant  la tuer (très grande fragilité du coeur).  Lire l’article sur l’hypothermie

Un pont arrière stratégique

Le pont arrière constitue la zone d’intervention extérieure principale de la vedette.
Un radier installé au centre du pont arrière contient une annexe,
 sur un plan incliné, prête à intervenir.
En faisant basculer la porte arrière, l’annexe opérationnelle avec son équipage, glisse directement à la mer. Pour la manoeuvre inverse, un winch “self-tailing” fixé sur le côté bâbord du radier permet de remettre l’annexe dans son emplacement avec son équipage à bord.


Sur le dessus une plate-forme avec 2 coffres  latéraux de rangement permet  la dépose et la remontée en cas d’hélitreuillage.
De part et d’autre du radier 2 tourets, dont un hydraulique, emmagasinant chacun 200 mètres de remorque, servent aux opérations de remorquage de bateaux. La remorque sera tournée sur un biton d’une résistance à la rupture de 4 tonnes.

Un poste de pilotage surélevé pour une meilleure visibilité des opérations est situé à l’arrière bâbord de la timonerie. Sous ce poste de pilotage est placé un moto-pompe thermique, transportable, d’un débit de 40 m3/heure.

A lire également : 
La SNS 164 “SAINT ELME II” de A à Z – 1ère partie
La SNS 164 “SAINT ELME II” de A à Z – 2ème partie

A lire aussi

Partagez si vous aimez
  • 58
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    60
    Shares