SURLIURE À LA VOILIÈRE

Pour ces travaux, utiliser du fil à surlier, du fil à voile ou de la ligne, adaptés au diamètre du cordage à surlier (10 à 15%)

Pour la  première moitié, chaque tour doit être souqué fermement, en emprisonnant l’extrémité du fil. La deuxième moitié, est tournée autour d’un épissoir, ce qui va permettre de ramener la deuxième extrémité du fil au milieu de la surliure.

Pour finir, chaque spire de la deuxième moitié sera souquée, depuis le milieu vers l’extérieur.

Ce mode de réalisation, permet de  faire de plus grandes longueurs et ainsi, par exemple, on peut réaliser un fourrage autour d’une épissure métallique.

 
 

A lire aussi

Partagez si vous aimez
  • 61
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    65
    Shares