PORTRAIT DE SAUVETEUR EN MER – XV – FRANCK PEPINO

Ingénieur en physico-chimie des matériaux, Franck Pepino est sauveteur bénévole, équipier  embarqué, à bord de la vedette d’intervention “Saint Elme II” à la station de Bandol.

Titulaire d’un BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique) et des brevets de PSE 1 & 2 (premiers secours en équipe), Franck a rejoint la SNSM en 2007.
Il est également titulaire des permis bateaux côtier et hauturier et du CRR (Certificat Restreint de Radiotéléphoniste).

“J’ai grandi sur la place du marché à Bandol devant l’hôtel de ville et l’église.”

Ma famille maternelle est issue de la pêche à Bandol. Mon Grand-Père Léon BERENGER, ou Petit Pois pour les pêcheurs, était Patron Pécheur à Bandol sur le Bateau “Paul Leon”. J’ai grandi sur la place du marché à Bandol devant l’hôtel de ville et l’église. 
J’ai intégré la station de Bandol l’année du décès de mon grand-père paternel (Viticulteur à St-Cyr). Cela faisait longtemps que je voulais intégrer la Station SNSM de Bandol car j’avais plein de copains qui travaillaient déjà au port, pour la Mer ou près de la Capitainerie.
C’est pour rendre à la MER et à Bandol ce dont elle et ma Famille m’ont donné et m’ont permis de devenir ce que je suis aujourd’hui que j’ai intégré la SNSM.

“Je m’engagerai tant que j’aurai la satisfaction du retour humain et de cette cohésion d’Equipe”

 

Je garde sincèrement avec respect des souvenirs de toutes nos interventions. Parfois ce sont des regards de personnes, des sourires après des larmes, des anecdotes du monde du Sauvetage en Mer.
Je m’engagerai tant que j’aurai la satisfaction du retour humain et de cette cohésion d’Equipe.
Je me souviens de cette  Intervention en mars 2014, par mer forte, pour porter secours à un voilier en difficulté à 10 milles au Sud du cap Sicié,  parti du Port de Bandol il s’apprêtait à rallier le Port de Nice. Nous sommes engagés de nuit à 3h45 avec la SNS 246 pour porter secours à ce voilier avec 3 personnes à bord dont deux malades. Le Mistral souffle à 80km/h et soulève des déferlantes de 3 à 4 mètres. A bord de ce voilier, le moteur est en panne et sa voilure déchirée ne lui donne plus aucun moyen de manœuvre. Le skipper joint un moment par téléphone dit n’avoir ni radio, ni fusées de détresse et ni feux de navigation. Sa localisation pose problème.

Vers 4h30 l’engagement d’un hélicoptère de la Marine et une seconde vedette (la Vedette de saint Mandrier) sont demandés en renfort car le voilier dérive vite vers le Sud. A 05h20 il est finalement repéré, mais les conditions météo empêchent toutes possibilités d’hélitreuillage. Il est décidé dans ce contexte de ramener les occupants en remorquant le voilier jusqu’au Port de Saint Mandrier.
Après un long et périlleux remorquage les 3 occupants seront sauvés et pris en charge par les pompiers à notre arrivée au port. Belle Intervention dont je garderai la beauté du contexte de la mer agitée, la sérénité de l’équipage embarqué et la satisfaction d’avoir sauvé ces personnes d’un péril certain. Belle expérience humaine, menée avec cette équipe, que je garderai humblement en mémoire.

Depuis 2007, Franck Pepino a effectué 440 sorties en mer dont 100 opérations de sauvetage.
Il a secouru 280 personnes et en a sauvé 18 d’un péril certain.
Les actes de bravoure dont il a fait preuve au cours de ces interventions lui ont valu une lettre de félicitations, un diplôme d’honneur et une médaille de bronze pour courage et dévouement.

A lire aussi

Partagez si vous aimez
  • 98
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    102
    Shares