POMME DE TIRE-VEILLE

C’est un nœud d’arrêt de volume important.
Obtenu en confectionnant successivement un “cul-de-porc “puis une “tête-de-more” qui seront ensuite doublés ou même triplés.

Après la deuxième ou troisième passe, les extrémités sont ramenées par le centre et peuvent alors être coupées à raz.

En finition, il peut être agrémenté d’une épissure.

A lire aussi

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •