Durant le confinement, l’activité des sauveteurs en mer continue

Si durant le confinement le préfet maritime avait interdit la plaisance et les loisirs nautiques avant un assouplissement des règles à partir du samedi 28 novembre, certaines activités professionnelles se sont poursuivies: opérations commerciales, pêche, cultures marines, travaux maritimes ou scientifiques, convoyages, essais de matériel, formations…

everywhere Aussi, afin de se tenir prêts à intervenir, nos sauveteurs ont continué à s’entraîner, se former et maintenir en condition les moyens de sauvetage.

Chaque samedi matin et chaque mardi en début de nuit, les sauveteurs en mer bénévoles de la station de Bandol ont participé à des séances d’entraînement à bord de la vedette, du semi-rigide ou en collaboration avec les hélicoptères Caïman, Panther et Dauphin de la Marine Nationale. 

Ces séances sont absolument nécessaires afin de réaliser les opérations de sauvetage avec un maximum d’efficacité et de sécurité aussi bien pour les personnes secourues que pour les sauveteurs.

Lors de ces séances, chacun connait parfaitement son rôle et les tâches associées qu’il va devoir accomplir lorsqu’il va être appelé à porter secours. 


Chaque geste est décortiqué, fait et refait avec précision, d’autant que souvent les sauveteurs vont devoir intervenir dans des conditions météos difficiles, avec du vent, une mer formée, de jour comme de nuit.

Avant chaque départ d’exercices en mer, un briefing est organisé dans les locaux de la SNSM sur le port de Bandol afin de cadrer parfaitement les actions qui vont se dérouler.

S’en suivra au retour un débriefing au cours duquel tout ce qui a été effectué sera analysé.

C’est le quotidien de ces hommes et ces femmes, sauveteurs en mer bénévoles, qui, confinement ou pas, n’hésiteront pas à porter secours 24h/24 – 7j/7 quelques soient les conditions.


Partagez si vous aimez
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share