1981 – 2021 : RETOUR SUR 40 ANS DE SAUVETAGE À BANDOL

can you buy Lyrica online le 27 janvier 1987, drame de la mer a bandol : deux pêcheurs bandolais de 27 et 30 ans disparaissent en mer

Deux jours durant ces 27 et 28 janvier, la vedette SNS 326 « Ville de Bandol » n’aura de cesse de rechercher Henri et Robert AMY, 2 pêcheurs professionnels enfants de Bandol, disparus à bord de leur barque de pêche « ALEXANDRA » dans le secteur de Port d’Alon.

Ce 27 janvier, Birgit, jeune allemande mariée à Henri depuis 3 semaines à peine, est inquiète. Son époux et son frère Robert qu’elle attendait pour déjeuner ne sont toujours pas rentrés. Arpentant la digue du port et ne voyant toujours pas le retour de l’ALEXANDRA, elle décide de se rendre dans l’après-midi formuler ses craintes aux affaires maritimes de Bandol auprès de Jean Luc Cercio.

Après appels aux capitaineries voisines et aux pêcheurs de Bandol, il s’avère que personne n’a revu l’ALEXANDRA depuis don départ en pêche le matin-même.


A 17h, il est décidé de faire appareiller la vedette SNSM « Ville de Bandol » qui embarque en sus de son équipage, Auguste Amy, le père des 2 jeunes pêcheurs et lui-même ancien pêcheur, pour guider les sauveteurs vers la zone de pêche présumée. Il fait très froid, la nuit tombe, et la houle de Sud-Est est forte.

A peine arrivés en baie de La Moutte, à quelques centaines de mètres du lieu-dit le « Sous-Marin », les sauveteurs découvrent, ballotés par la houle, des objets flottants appartenant à l’ALEXANDRA. Aussitôt, le CROSS MED engage en renfort deux hélicoptères de la Gendarmerie et des Douanes ainsi que le canot SNSM « Bec de l’Aigle » de La Ciotat pour se joindre aux recherches.

A 20H, hormis la découverte de nombreux débris, la visibilité est quasiment nulle et les recherches pour retrouver les deux frères demeurent infructueuses. A la demande du père des disparus et après accord du CROSS MED, les recherches sont suspendues pour la nuit.

Dès 7H le lendemain 28 janvier, sous la coordination de Jean Luc Cercio désigné OSC (coordonnateur des moyens sur zone) par le CROSS MED, les recherches reprennent. Sont présents aux côtés de la SNS 326, les vedettes de la Gendarmerie de Cassis, des Douanes de Bandol, les zodiacs des pompiers de Toulon, ainsi que de nombreux navires de pêche de Bandol et d’un chalutier de La Ciotat qui ont souhaité s’associer aux recherches. Les plongeurs de la SNSM, des Douanes et des Sapeurs-pompiers plongent sans relâche pour ratisser la zone matérialisée par la découverte d’une nappe de mazout en surface.

A 10h45, le binôme plongeurs SNSM/Douane découvre enfin l’ALEXANDRA, gisant par 26 mètres de fond à 250 mètres de la côte, vide de son équipage.

Les recherches pour retrouver les 2 naufragés se poursuivent alors sans relâche et à 16h30, au cours d’un nième ratissage des fonds, les plongeurs découvrent entre deux eaux, à une centaine de mètres de distance l’un de l’autre, les corps de Robert puis d’Henri.

C’est avec le sentiment du devoir accompli mais immensément tristes, que les sauveteurs ramènent les deux jeunes frères à leur famille à Bandol, entourés de la communauté des pêcheurs endeuillée.

Equipage de la SNS 326 « Ville de Bandol » :
OSC : Jean Luc Cercio – Patron : Guy Saint Pastou – Sous-patron : Gaby Giausseran – Mécanicien : Lucien Gouillou – Radio : Xavier Suquet – Equipiers : Hubert Bootz et Francis Marçon – Plongeur : Jean Claude Bonneton

Partagez si vous aimez
  • 65
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    66
    Shares