formation snsm bandol

Formation dite « Equipier conduite navigation » sur l’île des Embiez du 25 au 28 avril 2024

Encadrés par une équipe de formateurs bénévoles de Bandol, Hyères, La Cotiniere et Gruissan, 12 stagiaires venus de plusieurs stations de sauvetage de Méditerranée (Menton, Canet en Roussillon, Theoule sur mer, Esterel, Saint Mandrier, La Ciotat, Bandol) se sont retrouvés sur l’île des Embiez dont les infrastructures, grâce au soutien indéfectible de la société Paul Ricard, ont été une nouvelle fois mises à la disposition gracieuse des sauveteurs bénévoles de la SNSM .

Malgré une météo capricieuse avec pluie, vent d’est soutenu et mer agitée, l’onjectif pour les stagiaires a été atteint : Communiquer pour mener à bien une mission de sauvetage avec les équipements électroniques de bord, VHF, AIS, radiogoniomètre…, se positionner et naviguer pour la sécurité de la navigation en utilisant la cartographie Maxsea, le radar ou encore le sondeur…
Avec des exercices pratiques de jour comme de nuit, les compétences acquises sont variées pour pouvoir tenir l’emploi d’opérateur radio, de navigateur ou de barreur à la mer à bord des vedettes et semi-rigides des stations de Bandol et La Seyne-Saint Mandrier et de La Ciotat.

Le Président Jean Luc Cercio rappelle que la direction de la formation de la SNSM fonctionne grâce à l’implication et au concours de 830 formateurs bénévoles expérimentés, issus des stations et centres de formation et d’intervention, associés à une équipe de salariés.

En 2022, 426 000 heures de formation ont été accomplies, 5 623 exercices ont été réalisés dans les stations de sauvetage, 11 278 formations ont été délivrées…

L’occasion de rappeler que la SNSM est une association loi 1901 à but non lucratif qui s’appuie sur 8 800 bénévoles qui œuvrent à partir des stations de sauvetage, centres de formation et d’intervention et postes de secours sur tout le littoral.
La SNSM, dont le financement repose essentiellement sur la générosité du public rappelle que son budget formation est estimé à plus de 7 millions d’€/an à horizon 2026 ; un budget amené à croître significativement dans les prochaines années.

 
Partagez si vous aimez