PORTRAIT DE SAUVETEUR EN MER – XXII – JEAN-PHILIPPE TOUJAS

Jean-Philippe Toujas
Jean-Philippe Toujas

Proviseur de lycée et sauveteur en mer

Jean-Philippe Toujas assure actuellement la fonction de Proviseur au lycée professionnel de La Coudoulière à Six-Fours-Les-Plages.
C’est grâce au partenariat engagé entre le Lycée et le PNF (Pôle National de Formation) de la SNSM en 2018 qu’il a connu l’équipe de Bandol et qu’il a pu rejoindre la station en décembre 2018.
Depuis, Jean-Philippe Toujas a réalisé 84 sorties à la mer dont 29 sauvetages au cours desquelles il a secouru 92 personnes en sauvant 6 d’un péril certain.

Quand on lui demande quel a été l’élément déclencheur de son engagement, il répond order clomid online uk “Le 6 mai 2015, j’ai eu la chance de pouvoir sauver d’une noyade certaine une petite fille emportée par le courant sur la petite plage de Guétary (64). Je suis allé la chercher à la nage alors qu’elle était emportée vers le large. Je suis arrivé juste à temps. Je me suis alors aperçu que je pouvais être utile ! “

Passionné par la mer depuis toujours, plaisancier depuis longtemps, il aurait souhaité s’engager à la SNSM avant mais n’avait pas pu faute de temps.
Engagé comme équipier, il s’est formé au PSE1 (premiers secours en équipe) puis au PSE2.
Grâce au stage national organisé à Bandol, il est maintenant SNB1 (sauveteur nageur de bord de niveau 1). Bon bricoleur, il aide aussi à l’entretien des matériels de la vedette. 

Jean-Philippe Toujas engage également « son » lycée auprès de la station de Bandol. Depuis maintenant deux ans, il organise des travaux pratiques délocalisés pour les élèves de la section BAC Pro Maintenance Nautique.
Ceux-ci aident à l’entretien annuel de la vedette SNS 164 mais aussi à l’entretien et à la révision du semi-rigide SNS 665.

Je suis fier de faire partie de cet équipage

“Ce qui me marque le plus dans cet engagement, c’est le professionnalisme de nos sorties. Nous sommes une bande de copains, on passe de bons moments ensemble mais dès que nous appareillons chacun prend sa place et tout est réglé, carré.

where can i buy antabuse in the uk Ça va dans le sens de la recherche de qualité mais aussi de la sécurité et j’apprécie cela.
accutane cost uae Et puis chaque sauvetage marque, on se rappelle de manière quasi mécanique du déroulement de chaque opération. Comme cette fois où, par fort vent et mer agitée, nous sommes appelés au large de l’île du Grand Rouveau pour une personne ayant fait un malaise sur un petit voilier. Nous arrivons sur zone rapidement, le navire Abeille Flandre a déjà envoyé deux hommes (dont Jeff Bothorel qui est aussi bénévole à la SNSM de Bandol). 

La mer est trop agitée pour s’approcher très près du bateau de la victime. Bruno  Mouchet, patron de la vedette, demande alors au capitaine de l’Abeille Flandre de nous abriter du vent. Quelques instants plus tard, la masse du navire nous protège et nous pouvons engager nos sauveteurs nageurs de bord. La victime est encore consciente, elle est hissée à bord de la vedette d’intervention SNS 164 “Saint Elme II”. Je suis chargé avec Christian Rubeni de faire un premier bilan, nous avons du mal à trouver le pouls et la respiration de la victime qui semble s’endormir. Une suspicion de problème cardiaque est évoquée et vous devons rejoindre au plus vite le port du Brusc où nous attend le Samu. Bruno demande à la navette  à passagers de nous laisser le passage et nous entrons au port à vive allure. La victime a rapidement été débarquée et prise en charge par un médecin. Toute l’opération s’est coordonnée très vite dans une grande maîtrise. Je suis fier de faire partie de cet équipage. “

LE SOUTIEN DU LION’S CLUB DE SANARY-MEDITERRANEE À LA SNSM DE BANDOL

Les membres du Lion’s Club de Sanary-Méditerranée, parce qu’ils savent les dangers de la mer et les risques que prennent les sauveteurs, ont souhaité apporter leur soutien à la SNSM”.

C’est ainsi que Josette Lacour présidente, accompagnée des membres du Lion’s club Sanary Mediterranee, est venue en ce mois de février remettre un chèque de 1500 € au président de la station SNSM Jean Luc Cercio. 

Cette contribution solidaire, fruit de la vente du vin chaud à l’occasion du marché gourmand de Noël de Sanary, est la bienvenue et participera à la réparation du moteur du semi-rigide SNS 665.

Si les sauveteurs en mer sont bénévoles et le secours des personnes gratuit, l’entretien des moyens de sauvetage, les équipements et la formation des équipages représentent un coût important pour la station SNSM de Bandol. 

Ce sont ainsi 100 000 euros par an que la station SNSM locale doit trouver pour répondre aux enjeux auxquels elle est confrontée et assurer la pérennité de son modèle bénévole. 

Si la station de Bandol compte aujourd’hui près de 700 donateurs, ce nombre reste un nombre modeste au regard des 5000 propriétaires de bateaux de plaisance amarrés dans les ports de notre zone d’intervention qui pourraient un jour avoir besoin des sauveteurs en mer.

Comme le Lion’s Club Sanary-Méditerranée, soyez solidaires, aidez les sauveteurs bénévoles à entretenir leurs moyens nautiques et équiper, former et entraîner les sauveteurs bénévoles.

Pour rappel, chaque don à la SNSM peut être défiscalisé à hauteur de 66%.
Pour faire un don à la station de SNSM de Bandol par internet http://bit.ly/snsm-don-bandol
ou par chèque à SNSM, aire de carénage du port 83150 Bandol

UN NOUVEAU PRÉSIDENT À LA BARRE

Emmanuel De Oliveira
Emmanuel De Oliveira


Depuis le mois de décembre dernier, Emmanuel de Oliveira est le nouveau président de la SNSM. Il succède à Xavier de la Gorce. Le nouveau patron arrive à une période charnière de l’histoire de l’association.
Il lui faudra ainsi poursuivre l’adaptation de la SNSM à l’évolution de la société et de ses bénévoles. Avec toujours d’importants enjeux en matière de renouvellement de la flotte, de formation et de soutien aux stations.

Pour y parvenir, il s’appuiera sur le Directeur général de la SNSM Marc SAUVAGNAC, le trésorier de l’association Jacques PITHOIS, les vice-présidents Philippe HERAL, Avocat, président de la commission juridique de la SNSM, André LE BERRE, membre de la station SNSM de Loctudy, ancien Président du comité régional des pêches de Bretagne, Bruno BARADUC, administrateur général hors classe des affaires maritimes (2s), ancien inspecteur général des Affaires Maritimes, et sur les membres du Comité de direction et administrateurs de la SNSM Jean-Luc CERCIO, président de la station SNSM de Bandol, Jean-Marie CHOISY, délégué départemental SNSM pour la Manche, Jean Claude ROUILLARD, directeur du CFI de Lorient, Olivier LAURENS, commissaire général de la Marine (2s), chargé de mission auprès du président de la SNSM, et sur l’ensemble de son Conseil d’administration.

Emmanuel de Oliveira a été préfet maritime de l’Atlantique pendant trois ans de 2015 à 2018. Auparavant, il était adjoint au major général des armées après avoir, notamment, commandé le Foudre et l’Orage, les deux transports de chalands de débarquement. Il a commencé sa carrière en tant que pilote d’hélicoptère. Durant sa carrière, il a aussi été gestionnaire de ressources humaines, conseiller au cabinet militaire du Premier ministre, et directeur de projet « stratégie et prospective » à l’état-major des armées.

PARTAGE DE CONNAISSANCES ET DE COMPETENCES EN BAIE DE BANDOL

Ce matin à eu lieu un entrainement commun entre la SNSM de BANDOL et l’équipe sauvetage aquatique à victimes des sapeurs-pompiers du Var.

Les sapeurs-pompiers interviennent sur tous les fronts et notamment en milieu aquatique sur du sauvetage côtier comme sur les inondations qui ont durement  touchés notre département ces derniers mois.
Cette spécialité demande des entrainements réguliers et c’est dans ce cadre que la SNSM de BANDOL à participé ce matin à cet échange de connaissances  sur diverses thématiques.


Sous le commandement du CROSS-MED, sapeurs-pompiers et SNSM interviennent régulièrement en commun pour assurer les missions de sauvetage et la connaissance des prérogatives et des expériences de chacun est un gage de réussite des missions de sauvetage.

Photos : Pierre Paoli