7H D’INTERVENTION POUR RECHERCHER ET SAUVER 3 ADULTES ET 2 CHIENS

Appel de détresse entre La Ciotat et Bandol

Ce 15 juillet à 14h46 le Crossmed engage la station pour recherche et sauvetage suite à un appel de détresse d’un voilier de 8m s’étant signalé avec voile déchirée, ayant perdu l’hélice de son moteur et avec une voie d’eau. 3 personnes et 2 chiens sont à bord.

Le voilier en provenance de Sète se trouve en dérive au large à la merci des éléments, sous vent de NW force 8 et vagues de 3 m, et est incapable de donner une position précise, s’estimant au large entre La Ciotat et Bandol. 

D’importants moyens mis en oeuvre

Appuyés de l’hélicoptère Panther de la Marine Nationale, les sauveteurs, après 2h30 de recherches, localisent enfin le voilier des naufragés à près de 20 milles au Sud de Cassis. 


Tous sains et saufs

A 18 h sur zone, l’état de la mer empêche tout transbordement des naufragés. Après que le plongeur helico soit treuillé sur le voilier s’enquérir de la santé des requérants, notre nageur de bord SNB1 quitte la vedette à la nage dans une mer formée pour embarquer sur le voilier, assister les naufragés, chercher la cause de la voie d’eau et préparer l’opération de remorquage. Le plongeur remonte alors dans l’hélico qui, en limite de kerozène, doit quitter la zone.

A 18h14 le convoi entame sa longue route vers Bandol tandis que notre nageur de bord sur le voilier, ne pouvant étancher la voie d’eau qui s’infiltre par la liaison sous le tableau arrière, tente de maintenir le voilier à flot avec la pompe à bras.

A 21h, rejoint en baie de Bandol par le SR SNS 665 pour aider à la mise à couple, le convoi franchit enfin les passes du port.

Les naufragés et les chiens sont débarqués en sécurité tandis que le voilier et amené jusqu’à l’aire de carénage et gruté à terre afin qu’il ne coule pas durant la nuit.

Fin de mission à 21h15

Bilan de l’opération : 1 voilier remorqué – 3 personnes et 2 chiens sauvés. 

Equipage : Bruno Mouchet (patron), Dominique Hervé (nageur de bord), Jean François Cottin, Stéphanie Hervé, Jonathan Buttigieg, Denis Rossi, Fred Poppe

SAUVETAGE : JOURNÉE INTENSE POUR LES SAUVETEURS EN MER DE BANDOL

Boire ou naviguer, il faut choisir

La journée du 11 juillet commence très tôt. À 00h10 le Crossmed alerte la station pour un semi-rigide avec 5 occupants à son bord “en etat d’ébriété” qui vient de s’échouer sur les rochers de La Coudouliere…

Triste matinée

A 9h, alors que nous procédons à une cérémonie de dispersion de cendres à la mer, nous sommes informés qu’un chasseur apneiste vient d’être localisé inerte secteur île des Embiez. Débarquement de nos passagers, nous nous rendons immédiatement sur zone. A notre arrivée, le corps du chasseur est récupéré dans 12 m de fond par les plongeurs SP et pris en charge par la Police Nationale. 

Toujours tenir compte des conditions météo et disposer d’un bon équipement

A 17h15, le Crossmed engage les 2 moyens de la station, la vedette SNS 164 Saint Elme II et le SR SNS 665 pour un petit voilier de 5.70 m en panne, égaré sans VHF ni GPS, avec 3 personnes à bord, demandant du secours immédiat car dérivant dangereusement en passe de s’écraser sur les rochers des Magnons.

Lorsque nous arrivons sur zone, l’embarcation qui venait de Marseille et se dirigeait vers Toulon, n’est plus qu’à quelques dizaines de mètres des rochers, poussée par un vent WNW force 6.

navigate to this web-site Photos : Pierre Paoli

Transfert rapide de nos nageurs de bord de notre SR sur le voilier requérant et passage de remorque sans attendre pour l’écarter des écueils. Une fois dans les eaux claires, transfert à bord de la vedette Saint Elme II d’un homme victime de malaises pour bilan et 1ers secours.

Tandis que le convoi fait route vers le port de Bandol, le médecin régulateur du SAMU préconise l’accueil à quai de la victime par VSAV.

A 19h15 le voilier est accosté au port de Bandol et la victime prise en charge.

Equipage vedette :  David Amico (Patron) – Karl Ardeneus- Pierre Paoli – Jean-François Cottin -Stéphanie Hervé – Stéphane Jarjanette . 

Equipage semi-rigide : Jean-Sebastien Richer – Dominique Hervé 

SAUVETAGE : VOILIER A LA DERIVE DANS LE MAUVAIS TEMPS ENTRE SIX-FOURS ET SAINT-CYR

Il est 16h03 ce vendredi 29 mai 2020 lorsque le CROSSMed de La Garde reçoit une demande d’assistance par VHF provenant d’un voilier.

Parti du port du Brusc avec 2 personnes à bord, le voilier de 7m40 se trouve non manoeuvrant en dérive avec sa  grand voile affalée de peur de démâter et  son moteur qui ne démarre pas.
Le vent d’Est souffle à 30 noeuds et la mer est agitée. 

La vedette d’intervention SNS 164 “Saint Elme II” et le semi rigide SNS 665 de la station SNSM de Bandol sont engagés par le CROSS à 15h09 pour venir en aide au bateau et ses 2 passagers en difficultés.  

A 15h46 le contact est établi avec le voilier au large de Saint-Cyr-Sur-Mer dans le sud de la pointe du Deffend. Il a dérivé sur plus de 11 Milles.
Pendant qu’un Nageur de Bord est transféré pour parer à la manoeuvre de remorquage, les deux naufragés, trempés et frigorifiés sont récupérés à bord de la vedette où ils seront réchauffés et réconfortés.
L’équipage de la vedette enverra une touline pour le passage de la remorque. 

A 16h52, après 1h30 de remorquage, le voilier et ses 2 passagers seront mis en sécurité au port de Bandol.


Equipage Vedette :  Bruno Mouchet (Patron), karl Ardeneus, Max Blot, Robert Rouras, Cédric Thomas,  Stéphanie Hervé

Equipage Semi-rigide : Dominique Hervé,  Jean-Sébastien Richer,  Jean-Philippe Toujas

Bilan de l’opération : 2 personnes secourues, 1 navire sauvé du naufrage

Photos : Cédric Thomas

PORTRAIT DE SAUVETEUR EN MER – XXIII – CHRISTIAN RUBENI

Christian Rubeni
Christian Rubeni

Le secours dans la peau

C’était naturel pour ce sapeur pompier volontaire au service du secours à la personne depuis 28 ans de venir rejoindre les sauveteurs en mer. Venir en aide fait partie de son ADN.
” Pour intégrer la SNSM je pensais qu’il fallait faire partie du monde maritime. L’idée me trottait dans la tête, après quelques infos auprès de mes camarades pompiers le doute a été levé. N’ayant aucune expérience maritime, je savais qu’il fallait repartir de zéro, ce challenge était exaltant.”

La nature au quotidien

Christian Rubeni est un amoureux de la nature. Après avoir été responsable des espaces verts de Port d’Alon, il exerce maintenant, à son compte, le métier de paysagiste.

D’équipier à chef de pont

Entré en juillet 2018 à la SNSM de Bandol comme équipier (canotier), il a parfaitement intégré les équipages de la vedette SNS 164 “Saint Elme II” à bord de laquelle il occupe désormais le poste de chef de pont. 
” Mon expérience de pompier m’a beaucoup aidé, nous sommes formatés secours et pour cela apporter un plus sur certaines interventions. Trouver la confiance de l’équipage, à ma grande surprise cela fût atteint grâce à mon implication. Je voulais montrer ce que j’étais capable de faire, être à l’écoute de mes formateurs. Aujourd’hui j’ai la chance de faire partie d’une équipe très professionnelle, très impliquée dans la mission de secours, de prévention et de formation.”