POUR ÊTRE TOUJOURS AU TOP NIVEAU LORS DES INTERVENTIONS

S’entraîner, toujours et encore pour une efficacité optimale en intervention.
Les “Sauveteurs Nageurs de Bord” interviennent en mer pour porter secours et assistance quel que soit l’état de la mer et les conditions météo.

Stage SNB 1, sur l’île de Bendor en octobre 2018 
Photo:  Pierre Paoli 

Télécharger la photo comme fond d’écran (1920 x 1282) 
stage-SNB1-SNSM-Bandol_1200x801.jpg

OEIL SUR COSSE – 4 TORONS

Les épissures

L’épissure est la meilleure façon de constituer une terminaison permanente à l’extrémité d’un cordage, soit par un œil, soit par une cosse.
Ceci est vrai pour les cordages toronnés et pour les cordages tressés.
Elle permet également de rabouter deux cordages de même nature, ou encore de terminer un cordage, en l’épissant sur lui-même.

Œil sur cosse 4 torons

Cette variante de l’œil épissé exige que le cordage soit bien ajusté sur la cosse.
Pour cela, il faut choisir soigneusement le premier toron dormant sous lequel passera le premier Toron courant.
Pour le reste de l’épissure, le déroulement est identique à celui de l’œil simple.

 

EPISSURE – OEIL 4 TORONS

Epissure - Oeil 4 torons

– Séparer les torons sur une longueur 10 à 12 fois le diamètre, repérée par un noeud constricteur (ou autre, ou du ruban adhésif)

– Déterminer la taille de l’œil et la délimiter, éventuellement, par un autre repère.

– Disposer le courant au-dessus du dormant, en séparant les torons courants, 2 devant, 2 derrière.

– Passer, vers le bas,  le premier toron courant sous deux torons dormants.

– Rentrer le deuxième toron corant dans le même trou et passer sous un toron dormant.

– Passer le troisième toron courant, dans l’autre sens, sous le toron dormant suivant et le rabattre.

– En conservant l’épissoir dans cette position, passer le quatrième toron courant en le croisant avec le troisième.

 

La première passe est ainsi réalisée et  à ce stade on peut ôter les nœuds constricteurs et souquer les 4 torons courants qui doivent être répartis régulièrement (à 90°)

 

– Pour les passes suivantes, passer successivement les 4 torons courants « sur un – sous un »

– Réaliser de trois à cinq passes.

 

 

 
 

MARIAGE DE 2 CORDAGES

relier deux cordages

Mariage de deux cordages 3 ou 4 torons.

  • Préparer l’extrémité de chaque cordage de la même façon que pour l’œil simple.
  • Imbriquer les deux extrémités l’une dans l’autre .
  • Passer chaque toron courant « sur un /sous un » toron dormant.
  • Faire trois passes de chaque côté.
  • Terminer en coupant (par exemple au fer chaud), le surplus de chaque toron courant.