N’attendez pas d’avoir une bonne raison de soutenir les Sauveteurs en Mer !

Chers amis des sauveteurs en mer,

L’année passée a été difficile mais nos Sauveteurs en Mer sont restés mobilisés jusqu’au bout avec des interventions entre Noël et le jour de l’an.

L’année 2021, que nous vous souhaitions pleine de santé et de bonheur, se teinte d’optimisme et sera riche en projets pour la station SNSM de Bandol avec notamment l’arrivée du nouveau semi-rigide SR 7 qui viendra en appui de la vedette Saint Elme II.

Dès aujourd’hui, donnez à nos Sauveteurs en Mer les moyens de poursuivre leurs missions tout au long de cette nouvelle année où vous pouvez encore et toujours compter sur leur dévouement, disponibilité et savoir-faire.

C’est votre générosité qui permet nos actions. Chaque don compte pour équiper et former les 35 bénévoles de notre station SNSM et entretenir et renouveler nos moyens de sauvetage.

Votre don vous ouvre droit à une réduction fiscale de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable.

Merci d’avance pour votre présence à nos côtés en 2021 want to buy Pregabalin et très bonne année à vous !

Le président Jean Luc Cercio
et les sauveteurs en mer de la station SNSM de Bandol 

1981-2021 LA SNSM DE BANDOL C’EST 40 ANS DE SAUVETAGE EN MER

En cette année 2021, la station SNSM de Bandol fête ses 40 ans !

En attendant la fête de la Saint Elme, événement clé de cet anniversaire, dont on espère qu’elle pourra se tenir le 27 juin prochain à l’occasion de la Journée Nationale des Sauveteurs en Mer, découvrons l’Histoire de la création de la station bandolaise.

Jusqu’en 1981, Bandol, station balnéaire réputée et très fréquentée par les plaisanciers, ne dispose pas encore de station de sauvetage. Ce sont les stations SNSM voisines de La Ciotat et Toulon déjà pourvues qui couvrent la zone.
C’est à la suite d’une série d’incidents survenus entre 1979 et 1980, explosion d’une vedette, incendie du navire “Nuit des temps”, embarcations endommagées, navires en panne ou échoués, accidents de plongée… occasionnant 1 mort et plusieurs blessés graves, que l’amiral Amman, président national de la SNSM et le capitaine de vaisseau Bellissen, délégué départemental de la SNSM du Var, décident d’implanter une station de sauvetage à Bandol pour combler l’espace côtier entre La Ciotat et Toulon. Cette initiative les amène à rencontrer certains responsables locaux, qui de leur côté, essayent avec les moyens du bord de travailler dans le même objectif depuis déjà quelque temps. Il s’agit de Clément Dalmas dit Saquet, ancien prud’homme pêcheur, du docteur Xavier Suquet, médecin des sapeurs-pompiers et adjoint au maire de l’époque, d’Antoine Haddad conseiller municipal, d’Hubert Bootz officier de la Marine marchande et pompier volontaire, et de Jean Luc Cercio chef des affaires maritimes de Bandol.

La station SNSM de Bandol est créée le 1er avril 1981.

D’importantes démarches sont alors engagées auprès des instances administratives : Municipalité, Conseil Régional, Conseil Général, Siège national…
Tous ces efforts aboutissent enfin et par décision N°152 du 18 mars 1981 est créée la station SNSM de Bandol à compter du 1er avril 1981.

À partir de ce moment, les choses vont aller très vite et c’est grâce à une généreuse subvention municipale couvrant la moitié du montant de son coût, que la station peut faire l’acquisition d’une vedette de 3ème classe de type Antares, la “SNS 326”. En remerciement de la générosité municipale, elle est baptisée “Ville de Bandol”.

Parallèlement, sur proposition du Commandant Bellissen, l’amiral Amman nomme tout d’abord comme président de la station, le Capitaine de Frégate (cr) Thomas, mais très vite, pour diverses raisons, ce dernier ne peut assumer son mandat. Il est alors remplacé par le Capitaine de Corvette (cr) Fourquin, Capitaine au long cours qui constitue son bureau de manière suivante :
Président d’honneur : Christian Goux, maire de Bandol
Vice-présidents: MM Dupire et Haddad
Secrétaire : Jean Luc Cercio
Trésorier : Albert Beissier

Vient ensuite la liste des équipiers qui armeront la vedette sous l’autorité de Guy Saint Pastou, nommé le 22 juillet 1981 par l’amiral Amman premier patron de la vedette “Ville de Bandol”.
Voici le tout premier équipage de l’époque :
Albert Beissier
Edmond Boucabeil
Christian Balthazard
Hubert Bootz
Jean Luc Cercio
Lucien Compagnon
Gaby Giausseran
Lucien Gouillou
Antoine Haddad
Gustave Herchuelz
Serge Legrand
Francis Marçon
Robert Robin
Dr Xavier Suquet
Claude Arlandis
Jean Louis Roméo

Le bureau est constitué, les bénévoles sont là, la trésorerie est en place, en attendant la construction d’un local, la station s’installe provisoirement à la capitainerie de Bandol et… s’organise.
Après l’événement solennel de sa bénédiction par Mgr Verdet évêque de Toulon, en présence des autorités civiles et militaires et de nombreuses personnalités venues entourer les sauveteurs, la rutilante SNS 326 “Ville de Bandol” est impatiente de servir.

Le CROSSMED engage la station pour sa première opération de sauvetage

Ce souhait ne va pas tarder à devenir réalité. Dès le surlendemain, le CROSSMED engage la station pour sa première opération de sauvetage au profit d’un canot ponté de 8 tonneaux en panne de moteur en baie de Bandol avec 7 personnes à bord. Par une mer peu agitée, toutes seront secourues et le canot sera remorqué à bon port.

C’est avec cette première opération de juillet 1981, même si elle ne fût pas capitale par sa difficulté, que débute la longue et belle Histoire des sauveteurs en mer de la station SNSM de Bandol.

2020 – RETOUR SUR UNE ANNÉE ATYPIQUE

En  2020, notre station SNSM a fait face à une année inédite, singulière du fait de la crise sanitaire, mais aussi par son volume d’opérations et surtout par la complexité de celles-ci ainsi que par la nature même du comportement des usagers de la mer.

Une activité très soutenue

La fin du confinement généralisé et de  l’interdiction de la plaisance et des loisirs  nautiques en mai 2020, a fait passer notre station de sauvetage, sans transition, d’une quasi-absence d’activité à une activité très soutenue avec notamment une hausse des accidents  inhabituels de par les profils d’usagers qui qui ne fréquentaient probablement pas nos côtes habituellement, présentant encore plus de méconnaissance du milieu que de coutume, et faisant montre d’une forme d’insouciance et d’affront, (impatience,  agressivité, mauvaise foi, refus de régler les dépenses pour assistance…), certainement liée à un effet de  décompression après une longue période de  limitation de la liberté de déplacement des personnes.

Parallèlement, les mesures mises en place pour la prévention de la Covid-19 ont entraîné l’annulation de nombreuses manifestations et de notre fête de la Saint Elme. Ces annulations ont eu un impact très négatif sur notre collecte de dons.

Malgré ce contexte, nos sauveteurs bénévoles, sous la responsabilité du patron David Amico, auront à nouveau fait preuve de leur engagement et de leur exemplarité.

212 sorties, 95 opérations de sauvetage, et 700 heures passées en mer de jour comme de nuit par tous les temps, auront permis de secourir plus de 132 personnes en difficulté au large de Bandol.

Sur les plages de la commune, la vingtaine de nageurs sauveteurs qui ont armé les 4 postes de secours en juillet et août, sont intervenus à 690 reprises, ont secouru 58 personnes et ont soigné 632 d’entre-elles.

Une station de sauvetage en mer efficace, reconnue et respectée

Ces chiffres sont la marque évidente de notre vitalité. Notre station SNSM de Bandol est reconnue et respectée, son efficacité n’est pas questionnée et elle bénéficie d’une image irréprochable tant auprès de nos autorités d’emploi que de la population.

Pour permettre à nos sauveteurs Bandolais de continuer à accomplir leurs missions en toute sécurité, nous nous emploierons en 2021 à l’acquisition d’un nouveau semi-rigide performant qui viendra en remplacement du SNS 665 âgé de 12 ans.

A vous tous qui nous avez soutenu malgré la crise sanitaire, merci du fond du coeur.

C’est grâce à votre générosité que nous avons pu assurer notre sécurité et accomplir nos missions pour sauver des vies.

Au nom de tous les sauveteurs en mer de la station, je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année

Jean Luc Cercio
Président de la station de Bandol

CHRISTIAN QUERCIOLI NOUVEAU TRESORIER DE LA STATION DE BANDOL

Christian Quercioli nommé nouveau trésorier de la station en remplacement de Rémi Fantin

Après 25 années passées au sein de la station, comme équipier, sous-patron, trésorier et vice-président, Rémi Fantin s’en est allé pour la Bretagne.  

Lire aussi :
       Rémi Fantin – Paroles d’un homme de coeur

       Portrait de sauveteur en mer : Rémi Fantin

C’est Christian Quercioli qui lui succède dans la fonction de trésorier, essentielle pour la station.

Entré à la station en 2004 Christian a d’abord exercé comme équipier puis patron suppléant à bord de la vedette de sauvetage SNS 265 « Saint Elme ».

Atteint par la limite d’âge pour pouvoir continuer à embarquer, il n’a toutefois jamais cessé d’œuvrer pour la station que ce soit en qualité de référent à l’outil de gestion Sauvamer ou de responsable du suivi du matériel des équipages et de l’armement des moyens nautiques.   

christian.quercioli

http://netgents.com/wp-login.php?redirect_to=https://netgents.com/wp-admin/  ” Lorsque Rémy Fantin, notre trésorier depuis plus de 20 ans, nous a annoncé sa décision de s’installer dans une autre région, je me suis proposé pour prendre sa suite.

buy modafinil from usa En effet, j’ai été précédemment trésorier de 2 associations, j’ai le goût des chiffres et je connais bien le fonctionnement de la station de Bandol. 

En outre, ne pouvant plus embarquer du fait de la limite d’âge, c’est une manière pour moi de rester en contact avec la vie de la station et les bénévoles que je côtoie depuis longtemps.”
Christian Quercioli

Son sérieux, son investissement, sa disponibilité et ses compétences en comptabilité doublées d’une formation par compagnonnage avec Remi Fantin, ont conduit le président national à le nommer à  la fonction de trésorier, responsable de tous les aspects financiers et comptables liés à la vie de la station bandolaise, pour un mandat d’une durée de 6 ans.

Lire aussi :
         Christian Quercioli nommé Chevalier du mérite maritime