SAUVETAGE : INTERVENTION SUR FAUSSE ALERTE DANS UNE MER DÉMONTÉE

snsm bandol sauvetage
snsm bandol sauvetage

Un appel au CROSSMed déclenche  l’intervention

Il est 11H08 ce dimanche 3 novembre lorsque le CROSSMed engage la vedette d’intervention SNS 164 “SAINT ELME II” de la station SNSM de Bandol.
Quelque instants auparavant, le CROSS vient de recevoir un appel d’une personne à terre qui indique avoir des doutes sur le possible naufrage d’un voilier dans le Sud de l’île Rousse au large de Bandol.

Des conditions météo difficiles

La mer est forte avec une houle de Sud-Sud-Ouest et des creux de 2m50 à 3m. Le vent de secteur Ouest souffle en rafale à plus de 40 noeuds. Dans ces conditions difficiles, les recherches commencent pour tenter d’apercevoir le moindre indice dans la zone.
David Amico, le patron de la vedette se met en rapport avec le sémaphore du Bec de L’aigle à la Ciotat et  demande si de leur côté ils auraient le moindre indice concernant un navire en difficulté ou accréditant la  thèse d’un possible naufrage.  Rien à signaler si ce n’est un voilier qui faisait route à l’Est et se trouverait maintenant en approche du cap Sicié.

Un hélicoptère de la Marine Nationale en renfort

Dans le doute, la décision est prise de demander l’intervention d’un hélicoptère comme moyen supplémentaire de recherche. En approche du cap Sicié, l’hélicoptère de la marine nationale aperçoit un voilier avec son génois qui semble déchiré et qui fait route vers l’Est. Il se met en rapport avec le bateau qui lui répond qu’il ne se trouve pas en difficulté et qu’il continue sa route au moteur.

Après discussion entre les différents moyens de secours, la décision est prise d’interrompre les recherches, le signalement étant vraisemblablement celui du voilier qui, vu du rivage, semblait s’enfoncer lorsqu’il se trouvait dans le creux des vagues. Liberté de manoeuvre est donnée et la “SAINT ELME II” regagne le port de Bandol.

Equipage vedette : David Amico (Patron), Karl Ardeneus, jean-Noël Huvelle, Jean-René Apap, David Brunot, Christian Rubéni, Cédric Thomas, jean-Sebastien Richer, Jean-Philippe Toujas, Dominique Hervé

SAUVETAGE : UNE VEDETTE EN TRAIN DE COULER AU SUD DE BENDOR

SNSM Bandol sauvetage
SNSM Bandol sauvetage

Dimanche 15 septembre à 18h17, le CROSSMed reçoit un appel de détresse d’un bateau  victime d’une voie d’eau importante a 1/2 mille au sud de Bendor avec 4 personnes à bord, 2 adultes et 2 enfants.
A 18h23 les deux moyens nautiques de la station SNSM de Bandol sont engagés pour porter secours au navire en difficulté. Par chance, un équipage est déjà présent à la station et part immédiatement.

A 18h38, le semi-rigide SNS 665 arrive le premier sur zone et constate qu’une vedette qui s’enfonce par l’arrière est prise à couple par un plaisancier qui a récupéré à son bord une adulte et deux enfants.
La vedette SNS 164 “SAINT ELME II” arrive a son tour.
La vedette en train de couler est désaccouplée du bateau qui l’avait prise en charge afin d’éviter le risque qu’elle l’entraine avec elle.

Les passagers sont transférés à bord de la “SAINT ELME II” pendant qu’une motopompe est mise en oeuvre dans la cale moteur. L’origine de la voie d’eau, identifiée et stoppée par l’équipage du semi-rigide, provenait de la rupture d’une durite du circuit de refroidissement.
La vedette stabilisée et à nouveau dans ses lignes est prise à couple par la “SAINT ELME II” et ramenée au port de Bandol, jusqu’à la fosse, où elle sera mise sur sangle et grutée hors d’eau par le personnel du port.

Equipage vedette : Bruno Mouchet (Patron), Karl Ardeneus, Gérard Marhic, David Brunot, Cédric Thomas, Jean-Sébastien Richer, Eric Deferrari

Equipage semi-rigide : David Amico, Max Blot

Bilan de l’opération : 4 personnes secourues, 1 navire sauvé du naufrage

 

SAUVETAGE : UN PLAISANCIER SE PREND LES DOIGTS DANS LE GUINDEAU DE SON VOILIER

Il est 12h10 ce vendredi 13 septembre lorsque la vedette SNS 164 “SAINT ELME II” de la station SNSM de Bandol est engagée par le CROSSMed pour porter secours à un plaisancier qui vient de se coincer les doigts dans le guindeau de son voilier.

Le bateau, un voilier de 11 mètres se trouve à 1 mille nautique dans l’ouest des Magnons.
Un homme, seul à bord,  est gravement blessé à la main dont 3 de ses doigts sont écrasés.
L’accident est survenu alors que le skipper avait mis son bateau au mouillage afin de se dégager d’un “bout” pris dans son hélice. C’est en remontant son mouillage que l’accident c’est produit.

Arrivé sur zone, l’équipage a immédiatement pris en charge le blessé à bord de la vedette “Saint Elme II”, lui prodiguant les premiers soins avant de le ramener au Port de Bandol où un VSAV des pompiers l’attendait pour le conduire à la clinique de la main à Toulon.

Le blessé étant pris en charge, la vedette est repartie récupérer le voilier, dont 2 sauveteurs restés à bord, avaient préparé la prise en remorque. 
Le voilier a été ramené et amarré en sécurité au port de Bandol.

Equipage : David Amico (patron), Max Blot, Stéphanie Hervé, Dominique Hervé, Gérard Marhic, Cédric Thomas, Jean-Noël Huvelle

Bilan de l’opération : 1 personne secourue, 1 navire ramené à bon port

SAUVETAGE : DEUX VOILIERS AU MOUILLAGE EN DIFFICULTÉ DANS LA BAIE DE LA CIOTAT

Il est 16h38 ce jeudi 5 septembre 2019 lorsque la vedette d’intervention SNS164 “Saint Elme II” est engagée par le CROSSMed pour porter secours et assistance à un voilier au mouillage dans la baie de La Ciotat, dont l’ancre s’est décrochée et qui est parti à la dérive présentant un danger certain pour la navigation.
Le vent de secteur Ouest Nord Ouest  est établi à 30 noeuds et la mer est forte. En se rendant sur zone, l’anémomètre de la vedette annoncera des rafales à 50 noeuds creusant des creux de 2m50 à 3m.

Le voilier à la dérive est venu s’appuyer sur un autre voilier au mouillage sur son ancre.
Arrivé sur zone, l’équipage constate que les chaines des deux voiliers se sont emmelées. Malgrè plusieurs tentatives dans une mer agitée, les sauveteurs nageurs de bord ne parviennent pas à démeler les deux mouillages et coupent la chaine du premier voilier à l’aide d’une scie à métaux pour le libérer et pouvoir le remorquer jusqu’au vieux port de La Ciotat.

Pendant ce temps le second voilier à fini par déraper sur son ancre et est parti à la dérive sur près de deux milles nautiques. Poussé par le vent, violent, il continue à dériver vers l’Est de la zone. Son skipper est à bord.
Le premier voilier étant amarré en sécurité, la vedette “Saint Elme II” repart immédiatement pour porter secours et assistance au second voilier. Le bateau sera pris en remorque puis amené au port de La Ciotat où il sera amarré en toute securité

Equipage : David Amico (Patron), Max Blot, Gérard Marhic, Cédric Thomas, Jean-Noël Huvelle, Dominique Hervé, Stéphanie Hervé